L’Âme à double tranchant - Passions d'Immortels

Passions d'Immortels
Passions Emotions
Aller au contenu
Âme à deux lames

Depuis toujours en moi, vivent deux identités sous le même toit.

La sensibilité de mon épiderme, rejetait les habits et dessous indécis

Grandi, évolué dans un corps à la non-conformité

Pré-puberté, le contact d’un copain de classe, résidant dans la cité d’en face ; notre nudité sous une douche de l’hiver, sous le regard acéré d’une maîtresse adorée ; ont calciné mon âme à tout jamais

La puberté arrivant, enfermé dans mon dilemme à double lame, entre futur homme et femme.

Charmant et troublant à donner l’alarme, à des parents trop convenants.
Eux décidés, ordonnant sans en quérir, ma double personnalité de son assentiment, l’esprit et le corps examinés, par des experts en bande organisée.

La conclusion tomba, tranchante comme une épée «Votre enfant n’est pas celui que vous croyez, ni son sexe opposé », « un entre deux, comme sur le tranchant d’une pièce à double face ».

Sans hésiter, ils ont tranché entre mes deux personnalités, me faire changer selon leur volonté.

Traitement de cheval dans un cycle infernal, pilulles et granulés magiques, qui ma poitrine ont fait pousser, l’effet n’étant pas désiré, ils ont tout arrêté, laissant ma vie décider de son chemin, à prendre vers mon destin.

La puberté passée, impossible pour moi d’accepter, le choix de l’un ou de l’autre côté, de mes désirs inavoués

Mon âme persécutée, enfermée est restée, emprisonnant les désirs de mon corps, dans un cachot à double sécurité

Le premier contact charnel avec une douce et tendre, enflamma mon corps de son plaisir, empli mon esprit d’autres images que son corps.
Ne nous gardant rancune, nous séparâmes nos cœurs sans un cri.

Ne plus penser, concentrer rester, à ne plus ressentir d’émotion, de sensation au toucher, tout contrôler à ses extrémités, mes deux personnalités séquestrées, dans l’ombre rester jusqu’au coucher, ou d’un nouveau jour se lever.

Jusqu’à un midi, un peu imprécis dans ma mémoire qui oublie, une rencontre professionnelle, me projette physiquement à l’encontre, d’un amoureux de sensation et de lettre, qui l’ont chargé en vives émotions, à m’en caresser le corps, chatouiller l’esprit, pour me draguer sans tabous ni limitations.

D’autres tentatives des deux sexes opposés, sur ma faim m’ont laissé, ne pouvant aboutir sans me faire fuir.

Déchiré à en crever entre mes deux réalités, la venue j’ai accepté, d’une autre personnalité, très endiablée et sulfurée, qui m’a incendié le cœur, brûlé mon corps de désir, sous ses griffes aiguisées ; ses incisives dans ma chair, plantées ; agité mon épiderme sous son fouet ; sa fièvre en moi est montée, à faire exploser les barreaux irréels de mon cachot virtuel ; libérant désirs et sexuelles réalités.

Le bouillon était prêt mais n’a pu être consommé, ma destinée m’a menée vers un autre chemin, aider une âme perdue, à ne pas se retrouver pendue, à la branche d’un arbre, ou enflammée par un candélabre.

J’ai rangé mon épée à deux lames, demandé à mes doubles tranchants, de me laisser les guider un petit moment

Jusqu’à l’aube d’un autre jour, où cette Dame perdue, a quitté la terre qui l’a vu naître, et s’est envolée pour son éternité.

J’ai repris ma liberté, choisis la voie tracée par mon âme à double lame, personnalité à deux identités, assouvir maintenant et désormais, les désirs enfouis et désavoués.

CJR 19.01.20
Retourner au contenu