L'âme a t'elle un sexe - Passions d'Immortels

Passions d'Immortels
Passions Emotions
Aller au contenu
L’âme a-t-elle un sexe

Je pense que l’âme n’a pas de sexe déterminée, elle s’organise avec le corps dans lequel elle s’installe

Mais là se pose un problème, parfois elle refuse totalement ou partiellement le corps, nie sa sexualité, veut le transformer pour ressembler à sa vision

L’âme voyage de corps en corps, peut-elle garder des réminiscences d’une autre vie antérieure, qui s’opposeraient à celle de son présent

Combien de personnalités dispose-t-elle

Plusieurs individus ressentent le besoin opposé à celui de leur corps, fantasmes, rêves.
Je suis né dans un corps mixte, deux personnalités s’opposaient en moi, la masculine et la féminine. Travaillant sur mes émotions, sensations et ressenti, j’ai permis à mes deux identités de coexister dans la même enveloppe, sans l’une vouloir dominer l’autre.

Il me faut aller plus loin, gérer les sensations, créer ou modifier leur captation, faire évoluer les émotions suivant mon désir, non le délire qui me chavire lors d’un changement de rythme, que je sens approcher.
À l’étal je suis serein, détendu

Légèrement au-dessus, un peu tendu, comique

Au sommet je suis euphorique, comme porté par une force invisible, qui semble apporter l’invincibilité. N’est qu’une illusion fortement dangereuse, laissant mon bouclier de sécurité baissé, ouvert à toute intrusion non souhaitée

Légèrement sous l’étal, je suis nerveux, chatouilleux, aiguise mon épée

Au plus profond, je deviens paranoïaque, en hyper besoin de sécurité, il faut éviter de m’approcher pour ne pas gouter au tranchant de mon épée

Il y a encore peu, les variations étaient fréquentes plusieurs fois par semaines, à toutes les heures avec une ondulation maximale, inversion immédiate vers les deux opposés sans palier.

Il faut une grande confiance en soi, résistance aux chocs psychiques pour ne pas finir, en camisole dans une pièce bien capitonnée
Retourner au contenu