Enfermement - Passions d'Immortels

Passions d'Immortels
Passions Emotions
Aller au contenu
Lorsque tu broies du noir, il est appréciable qu’un ami t’apporte de la douceur, un peu de couleur

Le confinement a usé la résistance de bien d’êtres humains

Étant plus résistant, je suis intervenu à distance, réconfortant les âmes perdues, les faisant rire, sans trop pleurer.

Garder ce lien invisible qui nous lie par la pensée

Parfois j’ai senti mes amies et auteures à limite de la folie, leur environnement explosant sous leurs pieds.

Un peu petit mot, petit texte bien enroulé, un peu complexe, souvent très personnel, leur permettait de respirer, penser un court ou long moment à ma propre folie

Difficile le travail en blouse blanche de certaines passionnées, leur vie consacrée à sauver celle des autres, totalement désemparées devant ce ravageur.

Souvent tard, même plus encore j’ai conversé pour apporter ma brise de fraicheur, booster les ardeurs pour ne pas les entendre sombrer.

Les mots sont aussi faits pour rassurer, calmer, adoucir la vie.

J’aime donner du plaisir à ma lecture, qui sonne comme une chanson. Symphonie non cacophonique, endiablée par mes chevaux apocalyptiques, qui s’emballent pour une critique, la défense d’un cause à me faire hurler, sortir ma lame caustique.

Autre vie, autre temps j’ai bien écris, envahis par trop de passion, mes ailes brûlées sur le bucher des vanités de mauvais amis

Je lutte, ne plus ensorceler ma pointe, dois éviter qu’elle ne grave, lamine ou dévore sa proie.

Cela est bien inutile, elle prend le dessus, me domine à sa volonté, la laisse me caresser avant de me saigner


Retourner au contenu