Passages - Passions d'Immortels

Passions d'Immortels
Passions Emotions
Aller au contenu
Passages

Bien aimé cette dame, posant ses mains sur mon corps, pour mieux ses griffes, y enfoncer.
Moi faisant autant sur le sien, et monter la tension à son apogée
Ses baisers sur mes cicatrices, pour les soigner
Moments savoureux, apocalyptiques, qui me manquent un peu.
Mon Chien de Terre hurle sous ma lune étoilée, faisant de moi un être esseulé
Sans clan, ni appartenance, ni reine à servir, à aduler
Dans les temps anciens de mon histoire, une clairvoyance m’a prédit une grande vie
Amour, passion, enflammée et déchaînées, sans pouvoir me dire quand, ni comment je les rencontrerai.
Une ligne de vie longue et saine, bien nourrie d’émotions et de sensations
La première rencontre, me brûla l’intérieur, d’un feu si puissant, qu'il m'a monter les larmes.
Nos sangs mêlés à la pointe d’une épée, léchée tour à tour par nos langues aiguisées.
La deuxième rencontre, par un jour de lune, autour d’un lac de brume.
Elle savait le démon que j’étais, mais en satisfaire tous le fantasmes, ne pouvait.
J’ai rangé mes armes, calmé mon âme de chevalier, tempêtueux et téméraire.
L’aimer au delà de ma raison, sans partage, avec tendresse et passion.
Gardant des dangers, ne pouvant la défendre, contre ses propres démons, qui l’ont emporté, avant décembre
Lumière des projecteurs, ne m’attire, ma cape de pénombre, protège des satyres
Un jour de décembre, une fée, m’a demandé, si je pouvais vénérer
Je lui ai répondu, que par le sang de mes ancêtres, chevaliers d’un autre temps
Bouillonnant et coulant dans mes veines, depuis un jour de juillet, où je suis né
Je suis fait pour servir et honorer, fidélité et loyauté sont miennes
Les offrir sans détour, à celle qui saura m’attacher pour toujours
Seule de par sa main, je mourrais, si je la trahissais.
Je ne suis pas un être commun, rien ne peut définir mon esprit, ni le capturer sans le connaitre.
Mon chien de Terre, en protège tous les accès, à ceux et celles qui tenteraient, d'y pénétrer sans y être invité.
Ma carapace se ferme rapidement, ne s'ouvre que devant, un ras de marées de passion et d'éternité
Les mots sont faits, pour être lancés, échangés, ainsi que les émotions qu'ils procurent.
Un peu comme les comédiens, artistes et troubadours, j'ai besoin de contacts, de sentir leur retour
Retourner au contenu