Savoir ou ne pas savoir - Passions d'Immortels

Passions d'Immortels
Passions Emotions
Aller au contenu
Savoir ou Pas
I
 
 

 
 
Connaitre son avenir n'est pas forcément une bonne chose, car celui qui le saura, tentera de le modifier, d'intervenir dessus, éviter celui-ci ou celle-là, cet endroit
 
 
La machine du futur doit rester dans les livres, la découverte de notre monde dans l'avenir, pourrait tout aussi en causer la perte, à notre époque
 
 
Supposition : Vous apprenez que votre sillage va rencontrer un terroriste, qui ne l'est pas encore, mais le deviendra après des évènements particuliers. Vous refusez de le rencontrer, vous ne couperez pas à votre destin, la rencontre aura bien lieu, mais peut-être sera t'elle la dernière de votre vie. Ne tentant pas d'influencer dessus, vous pourriez lui apporter une vision de ce monde, arrêter ses projets de destruction total en lançant un missile atomique, d’une région européenne vers la Sainte-Mère Russie
 
 
Il en est de même pour tous les autres humains, la route est tracée pour chacun, que se passerait-il si une fraction de la population, tentait de contrarier leur propre destinée, ils détruiraient aussi celle des autres, car nous sommes tous liés, tous connectés
 
 
II
 
 
Les dieux actuels, remplacent les divinité d'antan, liés à la terre et aux éléments, mis en place par les autorités de l'époque, chef de village, roi, pharaons, sorciers, pour dominer ses gueux, son royaume, lui promettant les pires avanies, sévices s'il n'obéissaient pas sans condition à leur maitres.
 
 
Rien n’a changé depuis plusieurs centaines de milliers d'années
 
 
Les puissants veulent asservir les petits, les soumettre en les dominant, par les armes, l'esclavage, le travail, l'argent mais aussi par leurs désirs et plaisir, les deux étant liés puisque l'un apporte l'autre, il suffit de restreindre l'un pour asservir l'autre
 
 
Notre civilisation est basée sur la domination, agressive et répressive
 
Depuis plusieurs milliers d’années, le bipède dit humain, s’efforce d’asservir les siens, pour mieux les contrôler et les asservir. Volant leurs terres, ressources, richesses, femmes et vies

 
Dans le monde dit civilisé, il y aurait deux castes, ceux sado masochistes déclarés et ceux qui se cachent dit aussi « vanille ». Que nous le voulions ou non, nous sommes tous le dominé de quelqu’un, lui obéissant aveuglement, souvent sans plaisir et avec dégout.

 
Le patron vous oblige à travailler plus, pour gagner autant en menaçant, de tout vous supprimer en cas de refus, certains refusent et se retrouvent enfermé dans un placard à dépouiller les rebus.

De la souffrance sans aucun plaisir en retour

 
Tous ceux qui sont addictifs aux jeux, drogues en tous genres y compris le tabac, collectionneur compulsif, drogués de la télé, raccordés aux réseaux sociaux par tous supports.

 
Ceux qui cherchent le plaisir et la jouissance, risquent bien de dépasser la bonne moyenne

 
Ceux qui se prosternent ou idolâtrent sont aussi des soumis

 
La liste est trop longue pour être citée

 
Ce qui fait que ceux qui soi-disant, n’en sont pas, souffrent beaucoup plus que les autres, ne trouvant aucun plaisir à le faire

 
Le dominant sera surpris de comprendre qu'il est lui-même esclave ou soumis d'un autre, ou bien soumis pas ses désirs, ses attirances, ses fantasmes.
Réalisés souvent par ses esclaves, alors qui est le maître, qui est le soumis, un cercle bien sadique et vicieux

 
Le dominant ultime, est celui qui renie le monde entier en bloc, lui tournant les talons, en s’éloignant dans le lointain
 
 
 
 
III
 
 
Le Monde est à la veille d'une guerre internationale qui ferait des centaines de millions de mort, une guerre totale pour le pouvoir, la domination des peuple, le profit, assoir sa volonté sur un tas de cendres humaines encore fumantes

 
Question :  Que sera prêt à faire ou ne pas faire, un chef d'état en cas de tentative d'invasion d'un autre pays, répliquer par les armes traditionnelles ou celles atomiques
 
Les systèmes de protection tellement informatisés sont devenus paranoïaques, prêts à riposter dans toutes les directions, quitte à détruire la moitié de la planète, pour une question de fierté, ne pas perdre la face, ne pas être humilié

 
Le Chant du Loup m'a autant émerveillé que rendu fou, Omar SY, Mathieu KASSOVITZ bien d'autres, dans 2 sous-marins d'un même pays qui se pourchassent, l'un croyant bien faire en pulvérisant sa cible, l'autre en l'empêchant de le faire, à le couler, à le détruire pour sauver l’empire.

 
Tout cela parce qu'un faux missile, envoyé par une fraction indépendante armée, souhaitent renversé le pouvoir de son pays, mettre la pâté au reste du globe, uniquement pour un besoin de pouvoir, défaut d'égocentricité

 
La riposte immédiate enclenche un processus automatique qu'il est impossible d'arrêter

 
Hypothèse : Un missile est lancé d'un des pays limitrophe à la Russie, un d'Europe de préférence, un missile armé d'une petite ogive nucléaire, qui s'écrase sur une ville de Russie, 100 000 morts en un éclat de lumière, que fera le pays attaqué.

 
Protestations envers le pays lanceur, la communauté européenne dans son ensemble recevra, quelques tirs de missiles bien ciblés, débarquement immédiats de troupes armées

 
Premier cas : les pays européens décident de ne pas répliquer pour éviter l'escalade, promettant à la Russie de trouver les coupables, qui ne sont pas européens, mais pourraient tout autant être russes, désirant déclencher une guerre totale, un peu comme en Iran avec l’arraisonnement des pétroliers étrangers à coup de bazooka, de lance-missile

 
Second cas : Ils ripostent de la même façon, avec le nucléaire, quel qu’en soit le nombre, la fin sera au bout du chemin
 
Cette agitation européenne, déclenchera tous les missiles américains basés dans les pays européens, enflammera le monde et ses alliés qui se mêleront de la partie, pour éliminer du même coup leurs voisins agités

 
Une destruction massive où peu de pays en sortiront indemnes, la plupart se trouve sur la route d'un ou de plusieurs, aller ou répliquant

 
Ce ravage planétaire détruira, faune flore, ressources, empoisonnera les eaux, la terre et l'air

 
Pour bien faire, il est possible que la trajectoire de notre planète soit influencée par tous ces coups de massues nucléaires. Son orbite changée, s'en sera finit du devenir de notre humanité et la terre que nous sommes censés protéger

 
Car pour moi, il me semble que nous ne sommes pas ici par hasard, nous ne provenons pas de bactérie, ni de mutations biologiques sinon pourquoi, elles se sont arrêtés depuis plusieurs milliers d'années

 
Je crois plus en un exode d'une autre civilisation, partie de sa planète en fin de vie, comme à ce que nous faisons subir à la nôtre, tentons de trouver une solution pour en coloniser une autre, "Mars ou la Lune"

 
Nous avons été déposé ici, conforme à ce que nous sommes aujourd'hui, sur une planète viable sans ennui

 
Nos géniteurs nous surveillent, viennent parfois nous visiter, prendre des nouvelles, comprendre pourquoi nous continuons de renouveler les actes de destruction du passé, sans cesse, pour plus de profits, plus de pouvoir

 
Notre avenir n'existera pas tant que nous continuerons dans cette voie

 
Mais qui aujourd'hui est prêt à ne plus vivre sans sa voiture de grande pollution, super bolide qui embellit son égo, sa somptueuse villa qui a détruit l'environnement ou bien tous les objets de luxe, fourrure, mobilier, auto, moto, tableau, bijou, vêtement, audiovisuel, électronique en général, actions en bourse, confort irréel et non naturel.
 
Le jour où le Monde décidera cela, il pourra concevoir son avenir, car à ce jour nous filons tout droit à notre perte.
 
 
IV
 
 
Le Monde est asphyxié, dans le comportement humain, rien n’a changé
 
Triste de constater que la communication, et la compréhension ne circulent plus, depuis plusieurs décennies

 
La même sensation de vide m’entoure

 
Les soi-disant humains courent sans s’arrêter, rien comprendre, ni dire, s’impliquer, un complet détachement de la vie d’autrui

 
Notre planète se modifie chaque jour, avec de profonds changements climatiques, que l’ensemble de la civilisation semble, ignorer ou se moquer, s’y intéressant un petit peu, puis retournant à son quotidien sans penser au lendemain.

 
À l’aube de l’avènement d’Internet, j’avais naïvement pensé, que ce progrès technique, permettrait de mieux communiquer, se comprendre, échanger des informations, débattre, s’impliquer.

 
Depuis plus de 10 ans, les réseaux font le plein de rien, un néant bruyant. Chaque internaute diffuse ses données sans s’impliquer dans celui de son ami, qu’il a pourtant contacté pour cela. Les groupes sont devenus insipides, créés avec une description accrocheuse mais sans but précis, ou vantant leur qualité, mais ne s’y tenant jamais.
 
Le nouveau mal, est d’avoir plein d’ami, qui ne communiquent pas réellement entre eux, ils appuient parfois sur les icones « J’aime, adore, ri, pleure, triste, colère » mais sans agir réellement.

 
En ce mois de janvier j’ai posté un édito parlant d’extermination (Virus), fin du monde civilisé, suite à la propagation d’une substance toxique, personne n’a rien remarqué.

 
Une information d’importance majeure, peut y circuler, sans que l’attention n’y soit prêtée.

 
Je commence à fatiguer de vouloir essayer de réveiller ce monde déglingué.

 
Bien noir est l’avenir, comme mes cuirs tressés que je vais lisser. Mes épées préparées. Ma plume, bien effilée. Pour cette nouvelle année, torturer l’esprit de ces soi-disant humains, bien fouetter leur enveloppe, et tailler en pièces leur pensée.
 
 
Virus
 
Les humains sont devenus les carnivores de leur planète.
 
Les séniors passent leur temps en voyages aux quatre coins du monde, en boucle, car ils s’ennuient chez eux, trop d’argent sans comment le dépenser, font de ces troupeaux, des oisifs nocifs.

 
Prolifération d’un virus d’origine inconnue, contamination planétaire, aucun recoin n’est épargné, même la peste ne s’est propagée aussi rapidement, sur tous les continents

 
Ce qui est raconté n’est peut-être pas l’entière vérité

 
Depuis quelques années, tous les territoires travaillent sur la création de super virus, pour qu’elle utilité, personne ne le sait.
 
Cela fera surement un très bon thème, pour des récits fictions, films ou séries à long terme.

 
Hypothèse terroriste, d’un groupe extrémiste, d’un pays, une nation, un groupe anarchiste, financiers désirants plus de fric et de pouvoir etc…
Pour répandre un virus planétaire, il faut des transporteurs volontaires ou involontaires.

 
Les kamikazes sont fichés, ils ont aussi un comportement qui les trahis, beaucoup d’yeux et d’oreilles surveillent, ce grand monde d’énervés.

 
Ce virus a la particularité de n’être détectable, il s’installe dans le corps humain, pour s’y développer, y grandir, jusqu’à maturation. Lorsqu’il est prêt, il dévore son hôte et se reproduit, pas simple contact d’un autre, ainsi de suite, jusqu’à extermination du virus ou de l’espèce contaminée.

 
L’espèce humaine touristique, prête à tous les sacrifices d’autrui, pour faire un voyage dans des régions protégées. Aller souiller de leurs vilains souliers, landes et pairies, vierges et parfumées, par les senteurs de notre mère, la nature.

 
Cette espèce polluante va transporter à son insu, le virus qui va la contaminer et l’exterminer.

 
En villégiature, la plupart de ces rapaces, sont voraces de ressources, sans vergogne ni excuse, ils rabaissent, les peuplades qu’ils visitent, à des êtres minuscules, soumis à leurs désirs de vacanciers.

 
Beaucoup de compagnies maritimes et touristiques, utilisent les mêmes parcours pour distraire leurs clientèles
 
Supposition : Un virus est mis au point dans un laboratoire d’un pays tiers. Sorti de son container de conservation, le virus est vaporisé ou inoculé à des produits périssables, d’un marché en plein air.

 
De multiples groupes de touristes, viennent à visiter ce marché hors du commun, sans le savoir ils portent la mort. Ils parlent entre eux, se congratulent, postillonnent, ricanent, s’embrassent et contaminent tous ceux qu’ils rencontrent. Embarqués sur un navire croisière, celui-ci devient une cloche à contagion, passagers et équipages sont en contact direct, débarqués dans divers horizons, ils contaminent doucement, tout ceux sur leur chemin.

 
Le virus continue de se développer, sans manifester de symptômes particuliers. La guerre bactériologique a débutée.

 
Sur chaque croisière ou séjour touristique, la plupart des nations sont représentées, ou contaminerons les autres par l’intermédiaire du personnel naviguant, volant ou terrestre

 
Il est fréquent de rencontrer au pôle Nord ou Sud, chinois, coréen, américain, russe, italien, français, anglais, belge, suisse, hollandais, allemand, espagnol, argentin, canadien, turc, grec, arabe, australien, bolivien, brésilien, japonais et quelques autres…

 
Plus fort que la bombe atomique, et tout l’armement basique, celui bactériologique est plus sournois, plus violent

 
Chaque touriste contaminé, voyage dans d’autres lieux, sème la mort sur son chemin. Rentre chez lui pour se reposer, sans savoir qu’il est l’hôte, de son destin et de celui son quartier

 
À l’échelle mondiale, la contamination peut dépasser les 40%, des humains recensés, mais n’aura aucun effet, sur les espèces animales ou végétales.

 
Cela pourrait être un galop d’essai, test grandeur nature, d’une terreur qui n’a que faire de notre pourriture.

 
Voyez l’avenir en grand, en géant. Domination totale par la peur de l’anéantissement

 
Quelques temps après la guérison, des plaies laissées par la première contamination. Un groupuscule intentionné par le pouvoir, décide de recommencer, cette fois-ci avec un virus mortel sans antidote, pouvant créer une extermination de la race humaine à plus de 80 %.

Chantage unique, universel à la vie. Comme disait il y a peu de temps, un écrivain, qu’êtes-vous prêt à faire, à sacrifier pour votre survie, ou celle de vos proches.
 
 
L’hypothèse d’une erreur d’un laboratoire haute sécurité, me glace le sang. Les souris, chauve-souris, rats et petits animaux, sont favoris pour les tests bactériologiques. À penser, qu’un de leur spécimens, se soient échapper, me semble invraisemblable sans intervention d’un être humain.

 
Nous habitons sur belle planète, dirigée par des fous, qui s’entretuent pour le pouvoir et leurs profits, au détriment d’autres, qu’ils considèrent comme de la chair à canon, ou animaux d’expérimentation
 
 
 

 
Un avenir incertain dans un bleu azuré empoisonné

 
Tel est le cauchemar de notre conteur, fermez vos yeux et penser au lendemain

 
Mon éternité et la vôtre sont liées à toujours.
 
Retourner au contenu